La FNATH revendique une indemnisation intégrale pour les victimes du travail. Celles-ci restent en effet les seules victimes d’un dommage corporel à ne pas pouvoir bénéficier d’une indemnisation intégrale, même en démontrant la faute inexcusable de leur employeur.

Dans un livre blanc publié en 2010, la FNATH formulait 15 propositions dont cetaines restent malheureusement d’actualités, devant l’absence de considération politique face à ces questions, bien que cette situation ait été soulignée par de nombreux rapports, y compris de la Cour des comptes.

Ces propositions visent notamment à améliorer :

  • la réparation après la consolidation,
  • l’indemnisation dans le cadre de la faute inexcusable de l’employeur,
  • l’indemnisation de tous les ayants-droits,
  • l’accès aux soins et aux aides techniques des victimes du travail.

La FNATH demande que le taux d’incapacité permettant de saisir le Comité Régional de Reconnaissance des Maladies Professionnelles (CRRMP) soit supprimé pour toutes les victimes du travail.

Que vous soyez salarié, agent de fonction publique, commerçant, artisans, nos revendications vous concernent.

Si vous souhaitez être accompagné par les juristes de la FNATH, contactez - nous.