Suppression de la prime d'activité pour les personnes en invalidité et victimes du travail. La FNATH dénonce une précarisation accrue.

Toulon, le 23 juillet 2018

 

Depuis le 1er juillet 2018, les personnes bénéficiaires d’une pension d’invalidité  qui travaillent ne peuvent plus bénéficier de la prime d’activité. Cette décision adoptée cet automne, malgré les protestations des associations dont la FNATH, commence à se traduire dans le porte-monnaie des personnes concernées, renforçant ainsi leur précarité.

Dans un contexte où la pauvreté touche de plus en plus de personnes, c’est un coup supplémentaire  qui est porté aux plus modestes.

Le Groupement FNATH Alpes Var dénonce cette pénalisation des personnes en invalidité et victimes du travail qui travaillent et ont des revenus modestes, les faisant pour certains passer en dessous du seuil de pauvreté.

Cette suppression de la prime d’activité implique une baisse moyenne de revenu de 158 euros / mois et doit nous alerter sur les situations de précarité qui vont être créées.

Nous nous faisons le relai de la détresse et de l’inquiétude des personnes qui sont touchées par cette suppression et nous demandons au gouvernement qu’il supprime cette mesure ou qu’il amène des solutions alternatives au recours aux aides sociales.

Nous attendons du Président de la République qu’il prenne en compte dans le « plan pauvreté » qui doit être présenté en septembre, la situation  précaire dans laquelle se trouvent souvent nos concitoyens en situation de handicap, et qu’il garantisse leurs accès à la dignité et à un revenu décent.

 

Contact Presse : Julien CARBONI, Délégué interdépartemental FNATH Alpes – Var

07.50.29.38.42, julien.carboni@fnathsudest.org